Le territoire du Syndicat

Découvrez notre territoire à travers ces deux vidéos :

Le territoire de compétence du Syndicat s'étend sur 4 bassins versants :

  • Le Ciron

  • La Barboue (ou Barbouse)

  • La Gargalle

  • Le ruisseau de Fargues

Cela représente un total de 1433 km² parcourus par plus de 1000 km de cours d'eau. Ceux-ci sont répartis sur 3 Départements : la Gironde, les Landes et le Lot-et-Garonne, et traversent 65 communes

Mais au fait, c’est quoi un bassin versant ?

 

Le bassin versant est une zone où toutes les eaux tombées coulent vers le même exutoire : un cours d'eau, un lac, la mer, l'océan...

 

Pour le bassin versant du Ciron toutes les eaux s’écoulent vers le cours d’eau du même nom, c’est-à-dire le Ciron.

Situation géographique du territoire du Syndicat

Les bassins versants

Paragraphe en cours de construction

Un territoire varié...

Les paysages sont variés sur le territoire : la majeur partie est constituée de la plaine sableuse des Landes de Gascogne, dominée par la sylviculture du Pin maritime. La partie Nord-Est voit naître les collines bocagères du Bazadais. La partie Nord, à l’aval des cours d’eau, voit naître les terrasse de la Garonne, où s'épanouissent les vignobles du Sauternais. La partie centrale du bassin versant du Ciron recèle une particularité locale : les gorges calcaires, un paysage atypique dans les Landes de Gascogne !

Représentation des trois grands secteurs paysagers du territoire du Syndicat

...à fort enjeu écologique !

Les gorges calcaires du Ciron, en plus d'être un paysage particulier dans le territoire du Sud Gironde, renferment une autre particularité : C'est ici qu'évolue la Hêtraie du Ciron.

 

Le bassin versant du Ciron présente une biodiversité exceptionnelle ce qui a justifié son classement en site Natura 2000.

Les ripisylves (forêt de rive) sont bien présentes sur le bassin versant. Aulne, frêne, chêne tauzin et pédonculé, charme et hêtre forment une véritable galerie forestière à forte valeur bio-écologique.

Le Sahara de France devenu forêt


Hier dominé par les marais, le territoire et notamment le bassin versant du Ciron était tourné vers l'élevage de mouton.

 

A partir de la moitié du XIXème siècle, l'exploitation de pins démarre et l'activité principale de la région devient la sylviculture.

Le Ciron a permis également l'installation de nombreuses industries (verrerie, papèterie, fonderie...), la bonne qualité de son eau, l'installation de nombreuses piscicultures.

 

Aujourd’hui, la place est donnée aux activités de loisirs de pleine nature (Canoë-Kayak, VTT, randonnée pédestre...), à la pêche et à la chasse.

Berger dans la lande. En arrière-plan, la forêt de pins gagne déjà du terrain

Paysage de lande, vers 1877
Franz Schrader — Élisée Reclus, Nouvelle
géographie universelle, t.2: La France, 1877, p. 97

Des dromadaires
dans les Landes de
Gascogne,
lithographie de
Joseph Félon
d'après une oeuvre
de Gustave de
Galard, vers 1830

FAUNE

FLORE

POISSONS

La Loutre d'Europe

La Loutre d'Europe

J'ai trouvé dans la vallée du Ciron tout ce dont je rêvais pour ma quiétude. Des grottes pour y fonder ma famille...cette maison, je l'ai appelée Catiche. L'eau du Ciron, de ses affluents, les zones humides m'apportent la nourriture dont j'ai besoin : poissons, grenouilles, écrevisses, parfois quelques oiseaux et mammifère... N'essayer pas de me voir, je suis maligne mais je laisse quand même quelques indices de ma présence pour ne pas trop vous frustrer.

La Cistude d'Europe

La Cistude d'Europe

Attendez, j'arrive...il me faut d'abord recharger mes batteries au soleil, sur une branche flottante au milieu de l'eau, sur un touradon (vous savez, ces énormes touffes de molinie ou de carex). Les mois un peu frisqués me rendent léthargique...je n'hiberne pas non, j'hiverne juste...une fois réchauffée et nourrie de mes proies favorites (mollusques, crustacés, insectes...), j'irai pondre comme tous les ans sur les pentes sableuses de la vallée que j'ai choisies.

La Lychnide fleur-de-coucou

La Lychnide fleur-de-coucou

Je commence à fleurir quand le coucou commence à chanter...d'où mon nom... Je parsème avec grâce les prairies humides de petites touches lilas.

Le Hêtre

Le Hêtre

Mais que fais je ici ? Normalement, je devrais être bien au frais dans le Nord de la France ou pas loin des montagnes ... il faut dire que sur le Ciron, les roches calcaires m'ont induit en erreur...mais finalement, je suis bien ici et au Syndicat, on s'occupe beaucoup de moi, on prend soin de mes petits, on m'observe pour que je manque de rien.

La lamproie marine

La lamproie marine

On me classe parmi les poissons mais je n'en suis pas vraiment un...à la différence d'eux, je n'ai pas de mâchoire, pas de nageoire paire. Mes origines sont très anciennes...pendant 2 ans, je vis en parasite sur les poissons (justement) dont je me nourris. Ensuite, je rejoins le Ciron au printemps pour me reproduire.

Le vairon

Le vairon

J'aime la compagnie et on me trouve souvent groupé en banc compact dans les eaux du bassin versant. Mon nom vient de vair, « varius » qui veut dire tacheté, bigarré. Cela me ressemble, en effet... Je suis petit mais vorace. Je mange de tout : débris de végétaux, petits mollusques, larves d'insectes...

Sébastien Khai

Conception | Réalisation

Tous droits réservés.

2014

Droit d'auteur : L'ensemble des photos, vidéos, cartes et documents du site sont, sauf mention du contraire, propriété du Syndicat.

Le Hêtre

Mais que fais je ici ? Normalement, je devrais être bien au frais dans le Nord de la France ou pas loin des montagnes ... il faut dire que sur le Ciron, les roches calcaires m'ont induit en erreur...mais finalement, je suis bien ici et au Syndicat, on s'occupe beaucoup de moi, on prend soin de mes petits, on m'observe pour que je manque de rien.